Jeux vidéos et santé: font-il bon ménage ?

Jouer à des jeux vidéo durant plusieurs heures a un impact sur la santé. De nombreuses études traitent du sujet. Cet impact est-il positif ou négatif ? C’est une question qui mérite réflexion. À l’heure où la révolution du numérique est en marche, ces nouveaux loisirs sont à présent sous les feux des projecteurs.

Les jeux vidéo, booster de motricité et du repérage dans l’environnement

Plusieurs tests ont prouvé que les vrais gamers ont une acuité visuelle plus poussée que les personnes ne jouant pas ou très peu aux jeux vidéo. En effet, en jouant à des jeux comme Call of Duty, Metal Gear Solid ou Battlefield, l’attention des joueurs et leur capacité visuelle est grandement sollicitée afin de passer le niveau en ayant les meilleurs statistiques.

En repérant tous les obstacles dans le jeu vidéo cela leur permet, non seulement de savoir se repérer dans l’espace, mais aussi de savoir gérer une situation en usant intelligemment de leurs sens.

Les jeux vidéo, bons pour la plasticité du cerveau

Les jeux de parcours comme Mario, ou les jeux de stratégie comme Dota ou League of Legend, sollicitent grandement les capacités cognitives des joueurs. De nombreux chercheurs européens ont testé la théorie selon laquelle la pratique de jeux vidéo accentue le niveau d’intelligence d’un individu, et c’est vrai.

En effet, cela est dû au fait que chaque mouvement effectué par le joueur peut le faire gagner ou perdre. La logique du cerveau est donc mise à l’épreuve de manière instantanée, ce qui appuie la multiplication des cellules grises. Le mieux étant de pouvoir jouer à des jeux qui font bouger le corps. La pratique des jeux vidéo et santé vont de pair, car cela permet  également au joueur de déstresser. C’est un atout santé qu’il est bon de préciser.

Les jeux vidéo, c’est bon pour le moral

Lorsque votre enfant ne peut pas aller jouer dehors à cause du mauvais temps, lui permettre de jouer à des jeux vidéo sélectionnés pour son âge et qui lui permettent de dépenser son trop-plein d’énergie peuvent le distraire. A l’exemple des jeux sur la console Nintendo Switch, l’enfant peut jouer seul ou en équipe.

Dans le cadre de la médecine alternative, lorsque le joueur gagne une partie, une hormone (la dopamine) est produite par le cerveau. Celle-ci crée une sensation de bien-être dans tout le corps. Cette méthode est utilisée aujourd’hui utilisée dans de nombreux centres de santé dans le monde afin d’aider les malades à supporter leurs traitements ou à soigner leurs angoisses.

Jeux vidéos adaptés sur mobile: sont-ils meilleurs que sur les consoles ?
Les 10 jeux vidéos ayant le plus de succès